Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Yorokobi Chronique #1 "Ami-Ami"

Publié le par Akhi_Bigii

La Yorokobi Chronique #1 "Ami-Ami"

Je voudrai commencer cette chronique en remerciant tout d’abord ceux qui m’accompagnent dans mon humble vie depuis minimum 5ans. Je sais que je ne suis pas assez facile à vivre et que j’ai tendance à vous les briser avec mes « passions » et mes « amours ». J’ai voulu devenir une star de la scène et rien que ça, j’étais amoureux d’une fille et criais partout que c’était la femme de ma vie et la semaine d’après apparemment ce n’était pas de cette vie là que je parlais, j’entamais une activité à fond et quelques temps après j’étais sur une autre sans même terminer la précédente. Mais s’il y a des personnes qui, malgré tout sont là quoiqu’il arrive, c’est bien vous, mes amis. Vous êtes là, certes, mais pas tous pour la même raison. Une chose est sure, quelque soit cette raison, si vous n’étiez pas là, rien n’allait se passer comme prévue. Mais des amis, j’en ai tellement…

Je commence par ceux que j’appelle mes vieux amis. Un vieil ami, c’est la personne avec qui tu t’entendais super bien, avec qui tu passais la majeure partie de ton temps que ce soit par texto, sur les réseaux sociaux. Avec qui tu avais les faux et les vrais plans et que souvent même tes parents connaissent bien et vont jusqu’à demander de ses nouvelles de temps en temps quand un long moment s’écoule sans qu’il ne soit venu à la maison. D’habitude, tu réponds « Il est là, il va bien ! » jusqu’à ce que ça devienne « Il est là, il va bien. Enfin… je pense » et enfin « Il est là ». La particularité de cette dernière réponse est que, après l’avoir dite, toi-même tu te reposes intérieurement la question. Pour une raison qui reste souvent ambiguë, tu ne lui envoies plus de texto, vous vous voyez de moins en moins. Est-ce du à son déménagement ? Est-ce du au fait que vous ne soyez plus dans la même classe ou la même école ? Est-ce parce que ses centres d’intérêts sont devenus différents des tiens ? Bref, c’est plus comme avant. Même quand, de temps à autre, vous essayez de ravivez la flamme de votre amitié, vous vous rendez de plus en plus à l’évidence que rien n’est plus comme avant. Vos discussions journalières tiennent en 5 textos la plupart du temps. Vos commentaires se font rares sur les post de chacun. Bref, vous avez grandis. Cependant certains vieux amis résistent mieux à ses changements : c’est là qu’on parle de meilleurs amis.

Mon meilleur ami, c’est généralement le gars ou la go (Oui, je crois en l’amitié homme-femme) qui a tout de mon frère ou de ma sœur sauf le sang. Cette relation se consolide d’autant plus que c’est un survivant de la « grande guerre du changement » et qui est à même de relater chaque étape de cette guerre. Le meilleur ami a tous les dossiers, surtout les plus gênants. Généralement c’est de ces derniers qu’il s’en souvient la plupart du temps. Le meilleur ami ne mâche pas ses mots parce qu’il sait que tu ne le prendras pas mal surtout qu’il connait ses limites. Face à une situation donnée, quand vos opinions sont divergents, soit il te soutient mais n’omet pas de te dire ce qu’il pense de ta décision, soit il te dit clairement que tu fonces droit dans le mur et t’empêche, par tous les moyens, de faire une connerie. Concernant le sexe opposé, certains trouvent cette relation assez complexe, voir même impossible. A ceux là, je donne cette règle, si ils veulent éviter des embrouilles : <<FAIS DE TA PETITE AMIE , UNE MEILLEURE AMIE PLUTÔT QUE DE VOULOIR FAIRE DE TA MEILLEURE AMIE ,UNE PETITE AMIE>>. Je vois déjà des filles confirmer ma règle avec un large sourire et des hommes, avec un long soupir.

Ensuite la petite amie ! Hééé la petite amie !... Bref, passons. Mais cette relation donne aussi naissance à un autre lot d’amis. Je les ai nommés les beaux amis.

Généralement, quand tu tombe amoureux d’une personne, tu veux tout savoir sur elle. Ses goûts, ce qu’elle aime, parfois même où elle habite et parfois même, son numéro (De parfum et de téléphone). Ce qui t’emmène à 2 options : soit de le lui demander directement, soit de passer par des personnes qui la connaissent bien et la côtoient. C’est là que les beaux amis entrent en jeu. « Beau » est utilisé ici plus dans le sens « relation due à une alliance » (comme beau-frère) que dans le sens « jolie ». Tu vas commencer par te rapprocher de l’ami(e) de ton « crush »1 pour en savoir plus et souvent même pour qu’il /elle puisse te « recommander » à son /sa camarade (Si tu es un mec, dans ce cas, ne choisis surtout pas la meilleure amie si tu es comme je pense, surtout pas) car c’est connu, elles auront beau nier, les femmes sont très souvent influencer par l’avis de leurs amis quant aux « pointeurs ». Elles aiment autant parler de sexe que nous, mais encore pire, les comparaisons sont à TOUS les niveaux.

Les amitiés « intra-filles » sont les plus complexes et les plus bafouées de l’histoire de l’Humanité. Sur 100 filles, plus de 50 te dirons qu’elles préfèrent avoir des amis garçons parce qu’il y’a moins de problèmes et surtout, moins d’hypocrisie. Ce qui nous amène aux faux amis.

Pendant nos cours d’anglais, nos « misters » nous ont tous parler des faux-amis ; ces mots qui ressemblent à un mot en Français mais qui ont un sens différent de ce mot. Et bien, dans notre contexte, on dira qu’un faux ami c’est celui qui ressemble à la personne que tu aimerais qu’il soit mais qui, en réalité, est la personne que tu voudrais voir loin de toi. (J’espère que vous avez compris). Des faux amis, on en a tous connu ou on en connaitra tous parce qu’être un faux ami est propre à l’être humain. On est pas à l’abri de ces personnes et peut être même qu’on a été une fois cette personne.

Bref, la liste n’est pas exhaustive. J’aurai pu encore étendre mon analyse en parlant des « sexe-amis » (traduction littérale de SexFriends), des jeunes amis , des saints amis, des « jamais-amis » mais je ne vais pas plus m’attarder sur le sujet.

En conclusion, toutes ces personnes, bonnes ou mauvaises, constituent les causes de nos émotions, de nos forces et nos faiblesses. Tout le monde peut être appelé « amis ». Il suffit juste de quelques texto, quelques tweets, quelques commentaires sur un post et on s’appelle « mon pote » « potos » «bruh » « mon frère » « mon asso ». Comme dirait Jean de La Fontaine, <<Un ami… rien n’est plus commun que le nom, rien n’est plus rare que la chose. >> Une chose étant cependant sure pour moi, vous êtes ma fAMIlle.

1 Béguin

.

Commenter cet article

Jean Saturnin 30/03/2014 23:08

Joli texte ! j'ai encore souris !

yerimkader 29/03/2014 00:14

wwep pti je valide , c vraimen vrai hein... metnan mw jatten chapitr ou u va develope ta ptite ami la hey hey yrrrrrrrr

cedrick achille 24/03/2014 15:46

c'est bien ptit tu commence a devenir intello